Étude

PROJET KÛFA

en collaboration avec l'Institut Abû Hanîfa

Kûfa

D’Est en Ouest, les Gens de la Tradition Prophétique et de l’Assemblée (ahl al-Sunna wa l-Jamâ’a) ont toujours été unis, par-delà les différences d’école qui sont, de l’avis unanime, une richesse et une miséricorde pour la Communauté.

À Kûfa, en Iraq, où est née l’école hanafite, l’Imâm Abû Hanîfa avait coutume de laisser ses élèves débattre jusqu’à faire résonner les murs de la mosquée. Quand on lui demanda pourquoi il ne les interrompait pas pour leur donner la réponse, il dit en substance: « Au contraire, c’est ainsi qu’ils accèdent à la science ! »

Méthode Traditionnelle

Depuis 4 ans, les musulmans francophones désireux d’apprendre les sciences religieuses selon la méthode traditionnelle ont pu avoir accès à deux instituts qui, de l’avis général, sont de très grande qualité : l’Institut Asharite fondé par le Shaykh ‘Abd Allâh Penot et l’Institut Abû Hanîfa du Shaykh AbdulHakim Murat.

Passerelle

Nous avons le plaisir et l’honneur d’annoncer la naissance d’un projet de collaboration, le « Projet Kûfa », qui associera ces deux organismes dans la mise en place de deux programmes complémentaires afin d’améliorer l’apprentissage et la diffusion du droit hanafite selon la méthode utilisée par la communauté musulmane depuis toujours, celle de la transmission de shaykh à élève, elle-même légitimée par la chaîne qui relie cet enseignement au Prophète – sur lui la Grâce et la Paix.

C’est également dans cet esprit de profonde unité que les deux Instituts ont élaboré une « passerelle » permettant aux élèves des deux instituts de bénéficier d’une « facilité d’accès » afin de pousser leur enseignement du droit cultuel (‘ibâdât) au sein de l’Institut Abû Hanîfa et du droit relationnel (mu’âmalât) au sein de l’Institut Asharite.

Programme

Ainsi, le programme proposé par l’Institut Asharite comprendra en première année l’étude des pratiques d’adoration (‘idbâdât) à travers le Mukhtâr de l’Imâm al-Mawsilî, traité de référence dans l’école, et en deuxième et troisième année, le droit civil (mariage, divorce, etc …) et le droit commercial qui seront étudiés à travers le Compendium (mukhtaçar) de Qudûrî.

De son côté, l’Institut Abû Hanîfa proposera à ses élèves un approfondissement du droit des adorations, en étudiant d’abord la partie du traité de Qudûrî qui y est consacré, pour se tourner en deuxième année vers le livre Marâqî l-Falâh, commentaire approfondi du Nûr al-Îdâh. Par la suite, le Muwatta selon l’Imâm Muhammad sera aussi étudié, ce qui permettra aux étudiants d’accéder à certaines preuves scripturaires de l’école hanafite, et de répondre par là même aux gens peu conséquents qui ont pu critiquer l’Imâm sur sa connaissance du hadith.

" La science ne correspond pas à ce qui a été mémorisé mais à ce qui a été utile "

Imâm al-Shâfî'i